lun 24 sep 2007

23,24,25 septembre - Retour de vacances

24 09 2007

C’est la rentrée et on se demande un peu si cela n’a pas porté atteinte à l’humeur de la rédaction (déjà ou encore en effectifs réduits). Entre scission belge, dépression post-Erasmus et avortements sous Ceaucescu, une émission à consommer seulement pendant l’un des rares moments de soleil lorrains.

Cliquez ici pour écouter.

Maxime, notre Belge dans l'âme, s’est penché sur la question flamande. Le mariage entre Flamands et Wallons a toujours été houleux ; mais ces dernier temps, il y a comme une tendance au divorce. Jusqu'à peu, ce scénario n'était qu'une une menace, sans plus. Mais un récent sondage indique que les Flamands y sont de plus en plus disposés. Quel avenir pour la Belgique ? A qui reviendra le droit de garde de Beatrix et des frites ? Toutes les réponses par Maxime.

Amélie vous parlera d’une autre séparation. Carles a dû rentrer en Espagne après avoir passé six mois à Nancy. Difficile peut-être à concevoir, mais sous le soleil hispanique, il lui manque quelque chose... Le beau ciel d'automne en Lorraine ? Le phénomène est universellement connu sous le nom de "dépression post-Erasmus". Les Allemands disposent du très poétique concept de "Fernweh", que l'on pourrait traduire par "syndrome du voyageur" ou "bougeotte", pour exprimer cet étrange désir de partir vers de lointains horizons.

L’opposé du Fernweh serait le Heimweh, le mal du pays. C’est le danger qu’encourent ceux qui partent loin comme Gabriela. Les villes de Nancy et de Karlsruhe sont jumelées et ont créé un échange d’élèves et d’étudiants tous les ans en été. Nul besoin d’être parfaitement bilingue pour y aller. Les institutions d’accueil varient du zoo au service culturel de la mairie. Ecoutez une Gabriela séduite par l’Allemagne - et ce, malgré des dîners à cinq heures du soir.

Notre cinétipp de la semaine : « 4 mois, 3 semaines, 2 jours ». La palme d’or 2007 du réalisateur roumain Christian Mungiu est un film à moultes interprétations possibles. L’intrigue en bref : 1987, Roumanie, sous Ceaucescu, deux étudiantes rencontrent un faiseur d’anges car l’une est enceinte. En véritable critique, Ole s’est inspiré de tout le bien et tout le mal que d’autres disaient du film sur la toile. Et on voit alors comment quelques images projetées sur un écran deviennent elles-mêmes un écran des représentations individuelles et collectives des uns et des autres. L’avis de la rédaction : sehenswert.

Notre programmation musicale sera elle aussi une réminiscence des vacances : le soleil, avec le groupe Italie Ligabue (Ho Perso le Parole) ; Amsterdam avec Spinvis (Kom in de Cockpit) ; la plage avec le groupe espagnol Dickers (Gaztelu Plaza) ; et on retourne en Italie avec Vasco Rossi (Delusa, en live à Rome) !

Cliquez ici pour écouter.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.